Déménagement du cattp

(actualisé le ) par Alain

Le déménagement du cattp a été pour moi source d’angoisse dans un premier temps. Je me suis demandé si je pourrais continuer à venir. Ce qui générait pour moi encore plus d’angoisse. J’en ai discuté avec des infirmières du cattp, ce qui m’a fait du bien et a été pour moi une forme de catharsis. Je me suis réveillé le lendemain libéré de mon angoisse.

Il faut dire que les infirmières et infirmiers du cattp font tout pour nous permettre de vivre ce déménagement le mieux possible. Et assez rapidement je me suis senti bien dans ces nouveaux locaux, avec plus de patients et de personnel infirmier.

Les nouveaux locaux sont très spacieux. Il y a deux grandes salles : une pour l’accueil et une pour les activités. Nous avons aussi une salle pour l’écoute musicale et la lecture avec un canapé d’angle qui offre un espace détente. PNGIl y a également une salle audiovisuelle avec un écran plat mural et des postes informatiques. Enfin nous avons un coin cuisine où nous ferons des activités cuisine thérapeutique.

Depuis le déménagement du cattp l’équipe d’infirmières et d’infirmiers s’est vue augmentée et le nombre d’activités à la demi-journée a été démultiplié.
Ainsi nous avons plus d’activités hors du cattp comme la Chorale, avec notre prof de chant, Yolène, qui nous accompagne au piano, et nous permet d’appréhender la tessiture à la Maison pour tous du Guelmeur, et le Djembé et le Dum Dum avec notre prof de musique, Oumar, qui se fait aussi l’écho de chants et de l’Histoire des Africains, nous permettant ainsi de voyager au Patronage Laïque Municipal de Guérin. Oumar nous offre parfois un cluster, nous faisant ainsi entrevoir l’ambitus du Djembé et l’amplitude de l’apprentissage qu’il nous reste.
Par ailleurs nous avons un accueil quotidien à la demi-journée.

Un petit bémol toutefois est que le cattp est fermé de 12h à 13h30, ce qui est problématique pour ceux qui habitent assez loin. Le repas du midi devant être pris en extérieur.

Erratum : si l’équipe d’infirmières et d’infirmiers s’est vue augmentée, celle-ci a été dédoublée entre cattp et CMP. Ces dernières et ces derniers n’ayant pas le don d’ubiquité, elles, ils, ne peuvent pas toujours assurer ces doubles fonctions. Subséquemment il peut y avoir des fermetures du cattp par demi journées.